06 septembre 2011

Taillevent - Paimpol 2011

Retour aux fondamentaux pour Taillevent qui est passé du côté du cabestan pour chanter quelques traditionnelles comme ils savent si bien le faire.
Posté par marcspencer à 23:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 septembre 2011

Kanikôsen

Une chanson très puissante extraite de "Chansons Marines" le premier CD de Daniel Grall que j'ai pu filmer à Paimpol alors qu'il chantait pour son plaisir, en compagnie de son accordéoniste Nicolas Brung. Daniel-Grall_Kanikôsen par Marcspencer Et pour compléter le plaisir de l'écoute, voici le texte que l'auteur compopsiteur explique avoir été librement inspiré du « bateau usine » de Takajii Kobayashi, auteur militant japonais mort en 1933 à l'âge de vingt neuf ans suite à un interrogatoire. Dormir …un peuRêver…surtoutDans trois... [Lire la suite]
Posté par marcspencer à 23:13 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
01 septembre 2011

Doris - Paimpol 2011

Doris un groupe d'Ille-et-Vilaine créé en 2008 que j'ai découvert sur scène à Paimpol lors de cette édition.  
Posté par marcspencer à 07:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 août 2011

Vol de retour

Les fous de Bassan de la réserve naturelle de l'île Rouzic pour se souvenir qu'après la rentrée il y aura à nouveau des départs, et pour poster trois albums photos sur le Goëlo, le Trégor et les Oubliés de la Mer, avant de nouveaux articles. Merci aux plus de 100.000 visiteurs qui sont venus passer un peu de temps en ma compagnie, souvent à la recherche de chants de mer et de marins.
Posté par marcspencer à 17:56 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
04 août 2011

Tronc...

... bien planté.
Posté par marcspencer à 23:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 août 2011

Enchevêtrement

Tas de bois, tas de fer, si je mens je vais en enfer... euh... c'était pas un tas ?
Posté par marcspencer à 23:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

02 août 2011

La complainte des Terre-Neuvas

Une chanson manifeste, écrite par Gaston Couté et mise en musique quelques années plus tard par Marc Robine (1979 ? dans l'album Gaston Couté chanté par Gérard Pierron et Marc Robine). Un site est dédié à Gaston Couté (1880-1911) dont les chansons et les poèmes libertaires sont toujours vivaces. On pourrait presque dire que trop peu de choses ont changé dans le fond depuis cette époque...Y faut qu' tout l'monde mange ici basC’est-y pas vrai, c'est-y pas vraiY faut qu' tout l'monde mange ici basC'est-y pas vrai, les terre-neuvasNous... [Lire la suite]
Posté par marcspencer à 23:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
30 juillet 2011

Les Marins

Un texte très émouvant de Xavier Grall extrait de la sône des pluies et des tombes, recueil paru en 1975 chez Kelenn. Ce poéme est dédié à Denise, à Gaby.Les vieux de chez moi ont des îles dans les yeuxLeurs mains crevassées par les chasses marinesEt les veines éclatées de leur pupilles bleuesPortent les songes des frêles brigantinesLes vieux de chez moi ont vaincu les récifs d'IrlandeRetraités, usant les bancs au levant des chaumièresLeurs dents mâchonnant des refrains de Marie GalanteIls lorgnent l'horizon blanc des provendes... [Lire la suite]
Posté par marcspencer à 22:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
26 juillet 2011

Chants de mer en 78 tours

Un album qui montre que les chants de mer ont touché un public large à différentes époques. On y entend les grandes voix du 78 tours aux débuts du 33 tours, de 1931 à 1955, comme Damia, Germaine Montero, Lys Gauty, Berthe Silva, Luis Mariano, Charles Trenet, Tino Rossi, Edith Piaf, avec des chansons qui réveillent des bribes de souvenirs, sauf bien sur les traditionnels comme Valparaiso ou les tubes comme la mer.Les interprétations et les arrangements sonnent de façon plutôt amusante et décalée, les paroles semblent souvent naïves... [Lire la suite]
Posté par marcspencer à 23:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 juillet 2011

Déclaration d'épave

Jusqu'où vont se nicher les déclarations... endroit quelque peu incongru qu'une épave pour jeter à la face du monde cette phrase sans appel. Mais finalement aimer pour la vie, c'est aimer pour un temps limité, pas comme aimer pour l'éternité. L'amour sur une épave, fut-elle élégante, c'est certes mieux que sur du sable, mais moins bien que sur un chêne ou une roche, ça laisse un goût de périssable, ou même de, en train de périr.A mon humble avis, il serait de bon ton que la durée de l'épave fût de même ordre que celle de la vie de... [Lire la suite]
Posté par marcspencer à 23:58 - - Commentaires [2] - Permalien [#]