Textes et chansons, petits poèmes au gré de l'humeur du moment
06 avril 2009

La rencontre de Tshakapesh et de Tshiuetinush

Un conte Innu de mon invention...L'aube était glaciale et bleue, mais l'innocent du village que tout le monde appelait Tshakapesh ou l'Homme dans la Lune s'était déjà levé pour se promener près du grand fleuve. Il savait que lorsque la Lune finirait de disparaître son ami le Rorqual, Tshiuetinush, l'Esprit du Vent du Nord, maître des vents et de l'hiver, serait là pour le saluer.Non, il n'était pas fou, ses brusques accès de colère qui faisaient se secouer de rire tous les enfants du village n'étaient qu'une défense, sa seule arme... [Lire la suite]
Posté par marcspencer à 23:56 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,

21 février 2009

J'irai défier la mer...

C'est une nouvelle que j'ai envoyée pour le concours 2008 organisé par le Cercle de la Mer du Fort de Kernevel, sur le thème "Une vague monstrueuse". Bon, ce n'est pas moi qui ai remporté le concours, ni même un petit accessit, mais ce sujet m'a beaucoup intéressé. L'histoire commence là, sur cette photo prise à Ploubazlanec.Je m’appelle Pierre-Yves Le Bellec.Comme tous les hommes de ma famille depuis des générations je suis né à Ploubazlanec, et j’ai reçu pour seul héritage la passion de la mer, ou bien la passion de notre... [Lire la suite]
Posté par marcspencer à 16:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
06 octobre 2008

Manager froid

Une chanson écrite en 2003, toujours d'actualité finalement...   Marche au pas, au pas cadencé   Marche au pas, sans rien regarder   Marche au pas, pour ta Société   Marche au pas, marche au pasFroid tueur, bonjour en EnferManager, ambition de ferDans ta tête, où furent les idées ?Dans ton cœur, où furent les pensées ?Vue mondiale, t’as pensé globalP’tit soldat, du Grand Capital.   RefrainQu’est-ce qui t’a, fait tant avancer ?Qu’as tu eu, pour te défoncer ?Stock-options, pour cadres... [Lire la suite]
Posté par marcspencer à 23:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
27 avril 2008

Nagasaki

Sur un collage de Santa appelé "explosion atomique 1", voici un petit texte... L’éclair aveuglant et la pâleur de la chairSur la blancheur d’un sein, une flétrissureLa peau se tend, se tord et se craquèleC’est un boursoufflement de cloques vitreusesLa chaleur est intense, le souffle est brûlantGeisha de marbre, statue impassible et hiératiqueTes cheveux sont bruns d’être consumés,Devenus ceux d’une poupée d’horreurLes survivants se tordront de douleurPlace à l’atrocité barbareLa Beauté n’a plus cours ici bas.
Posté par marcspencer à 21:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
10 février 2008

De Paimpol à Saint-Malo

Une petite toune en pensant à la Bretagne et aux histoires que j'aime bien...Et de Paimpol à Saint-MaloJ'entends les chœurs des matelotsQui chantent ensemble sur les quaisQuand ils ont fini de pêcherGrâce aux cargaisons de moruesLes armateurs sont bien ventrusMais les avances ne viennent pasPour les pauv' gosses des terre-neuvasRefrain  Chants de marins, chants d'amitié  Oh hé, il faut haler  Chants de la mer, chants de misère  Oh hé, il faut souquerEt de Roscoff jusqu'au ConquetJ'entends les âmes des naufragésQui... [Lire la suite]
Posté par marcspencer à 21:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
26 janvier 2008

Belles à croquer

En souvenir de ces marins au long cours qui suivaient la route des Indes et qui revenaient au port en contant leurs aventures avec les plus belles femmes de chaque port...RefrainJ'aimais la belle, si belle à croquerQue mon p'tit cœur s'mettait à tremblerJ'aimais la belle, si belle à carguerQue tout' mes voiles s'mettaient à claquerJ'aimais la belle, si belle à craquerQu'mon cabestan s'mettait à virerUn jour marin, j'suis parti d'FranceDroit vers le Sud, Bonne EspéranceA Zanzibar, j'vis une beautéCorps pur ébène, yeux veloutésUne vraie... [Lire la suite]
Posté par marcspencer à 21:52 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

26 janvier 2008

Le vieux fauve

Un petit texte sur un pêcheur imaginaire de l'île d'Ouessant, ile de légende et de mystères, et son phare magique la Jument.Kermedic est nomadeAlambic, en balladeMatelot en vadrouillePrêt à tout, aux embrouillesUn vieux fauve aux aboisA la patt’, de guingoisKermedic est en merSon bateau, va bien fierUn gros bruit de moteurQui ronronne, à toute heureUn bon vieux chalutierSon gagne-pain, son métierRefrainC'est bien plus qu'un homme, c’ gars làC'est un vrai marin, vraiment làC'est bien plus qu'un homme, c’ gars làC'est un vieux marin,... [Lire la suite]
Posté par marcspencer à 21:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
26 janvier 2008

La bouteille et les verres

Un petit texte de 2003, pour lequel je n'ai jamais trouvé de musique, et qui conte les mésaventures d'un pauvre marin suite à sa rencontre avec la divine bouteille...Au premier verre, j'étais pêcheur,Je revenais, du dur labeur.Je m’remettais, d'mes émotions,En goûtant de, cette rouge potion.RefrainBoire un p'tit coup, ça fait pas d'mal,De ce ginglet, qu'est gouleyant,Un bon godet, ça c'est pas sale,Ca va partout, ça fouette le sang !Au deuxième verre, j'étais l'bosco,J'donnais des ordres, à ces péqu'nods,Qui venaient jus-te... [Lire la suite]
Posté par marcspencer à 15:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
21 janvier 2008

Ma terre

Un petit texte perso, que j'ai eu le plaisir de voir repris dans une revue de poésie bruxelloise : La Cigogne, périodique bimestriel d’information littéraire, culturelle et artistique, 53, rue Van Soust, 1070 Bruxelles... qui citait la publication faite dans le Tome XIII des poètes du Dimanche, une association qui publie tous les ans un recueil.Quand l'océan mugit en plein cœur de l'hiver,Déchiré sans répit par un vent qui lacère,Arrachant de ses griffes une écume en lambeaux,Jetée sur un récif qui sera son tombeau…J'ai ma terre au... [Lire la suite]
Posté par marcspencer à 23:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
02 décembre 2007

Insomnie

J'ai regardé la lune aux éclats verts Jouant dans l'eau des reflets sombres, Pour égayer toutes mes nuits d'enfer Yeux rouges à regarder les ombres.J'ai regardé le soleil dans les yeuxSans craindre un jour de m'éblouir,J'avais foi en mes rêves si précieuxEt pas du tout peur de mourir. J'ai regardé la Terre aller sans finSaoulée d'embruns et titubant d'air vif,Noyé dans l'univers du lendemainComptemplant mon âme d'un air pensif.J'ai regardé...Un jour nouveau en train de naître.
Posté par marcspencer à 12:33 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :