02 juillet 2011

Le peuple de la mer

Ah ! Voilà de la belle ouvrage, éditée par La Découvrance en 2010, une maison d'édition qui propose sur son site des livres papier ou en téléchargement, et qui a ressorti des oubliettes ce magnifiqiue prix Goncourt 1913, écrit par Marc Elder. Amateurs d'écrivains s'auscultant le nombril à tout bout de champ, passez votre tour, ce roman nous plonge dans la vie rude du port de l'Herbaudière et de ses marins pêcheurs. Chacune des trois nouvelles, La Barque, La Femme, La Mer raconte une tranche de cette vie. Urbain Coët et sa barque le... [Lire la suite]
Posté par marcspencer à 07:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

18 juin 2011

Les déferlantes

Avec une photo de couverture comme celle là et un titre aussi maritime, j'ai forcément eu le regard attiré... mais la lecture de ce roman de Claudie Gallay paru aux Editions du Rouergue en 2008 me laisse un peu mitigé.Tout d'abord le rapport à la mer est très oppressant et j'ai été séduit par l'écriture (que j'associe à celle d"Anna Gavalda), pris dans l'atmosphère du récit, des personnages pittoresques, attachants et un peu à la dérive ou décalés, Max, Raphaël, Monsieur Anselme, une impression de plonger dans une histoire vraie, de... [Lire la suite]
Posté par marcspencer à 23:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
29 janvier 2011

La ligne d'ombre

Un roman court et dense, presque une longue nouvelle de Joseph Conrad, parue en 1917 sous le titre de "The Shadow Line" et traduit en 1989 par Florence Herbulot pour Gallimard. L'édition Folio classique annotée donne les clefs de lecture de ce texte autobiographique qui raconte le premier commandement de Joseph Conrad. Débarqué à Singapour, un concours de circonstances l'amène à prendre le commandement d'un navire chargé de teck à Bangkok. Le navire doit rejoindre l'océan indien, mais la fièvre gagne peu à peu tous les... [Lire la suite]
Posté par marcspencer à 23:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
06 janvier 2011

Ocean's Songs

J'ai lu ce livre édité en 2008 par le cherche-midi par hasard, puisqu'il m'a été offert. Et j'ai été surpris et ravi d'avoir consacré un peu de temps à le lire car cette auto-biographie très bien écrite, dans un style brut et direct, parfois poétique lorsqu'il parle de la mer, et qui m'a semblé empreint de sincérité et d'humanité.Olivier de Kersauson raconte ses océans, ses mers, leur personnalité, leur comportement, ce qu'il aime ou déteste en eux, et au travers de ces personnages il raconte ses voyages et ses courses, les pays... [Lire la suite]
Posté par marcspencer à 22:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
03 janvier 2011

Jack Aubrey

Les éditions Omnibus ont publié en 2010, à l'occasion du dixième anniversaire de la mort de l'auteur Patrick O'Brian, une nouvelle édition du premier des 5 tomes des aventures du Capitaine Jack Aubrey de la Marine Royale Britannique, que les Presses de la Cité avaient fait traduire en français et éditer. Ce premier tome, enrichi d'une préface du grand reporter et journaliste écrivain Hubert Prolongeau, regroupe 4 romans :- Master and Commander (1970) - Maître à bord traduction Jean Charles Provost (1996)- Post Captain (1972) -... [Lire la suite]
Posté par marcspencer à 10:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
09 novembre 2010

Cap Horn

Paru en 1935 à la librairie des Champs-Elysées, ce roman est un mélange de poésie et d'autobiographie qui nous emmène vers le Cap Horn. Henri Jacques a choisi de rythmer son récit par des Chants. J'avais posté un message sur le premier, le Chant de la Mer, mais depuis, grâce à la découverte d'un DC édité par le groupe Cap Horn, je me suis replongé dans ce livre pour y savourer de petits bijoux que je posterai petit à petit.
Posté par marcspencer à 22:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

17 avril 2010

Mr. Vertigo

Paul Auster a écrit ce livre en 1994, traduit la même année pour Actes Sud par Christine Le Bœuf. J'avais beaucoup aimé Dans le scriptorium et je suis tombé par hasard sur ce livre. Une fois entré dans l'histoire, j'ai eu du mal à en décrocher. La vie de Walt qui traverse l'Amérique du XXème siècle tout en étant un peu à côté de ce qui l'entoure, est étrange et fascinante. Gosse de pauvres dans les rues de Saint-Louis, il apprend à voler sous la férule de son Maître Yehudi et avec l'aide d'une belle femme Mrs Witherspoon qui les... [Lire la suite]
Posté par marcspencer à 09:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
06 avril 2010

La douce empoisonneuse

Petit plaisir que de savourer d'une traite ou quasiment ce roman d'un écrivain dont les histoires toujours très drôles me ravissent. Point de lièvre, de renard et de lingots d'or ou de suicide entre amis, l'héroïne attachante est une vieille veuve de colonel de soixante quinze ans, Linnea Varaska, qui est persécutée par son neveu Kauka Nyyssönen et deux de ses amis. Les trois jeunes hommes sont des délinquants ivrognes et sans limites, la petite vieille est pleine de ressources et ne laissera pas faire.Comme d'habitude avec Arto... [Lire la suite]
Posté par marcspencer à 22:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
05 janvier 2010

Mon cœur à l'étroit

Ce bouquin était dans ma pile à lire depuis quelques mois car j'avais lu ou entendu pas mal de choses positives sur Marie NDiaye. Je l'ai sorti du rayonnage lorsque, après avoir reçu le Goncourt, l'auteure qui avait accordé un entretien aux Inrockuptibles quelques mois auparavant avec une déclaration assez cinglante sur l'état de la France ("Je trouve détestable cette atmosphère de flicage, de vulgarité... Besson, Hortefeux, tous ces gens-là, je les trouve monstrueux. Je trouve cette France-là monstrueuse."), a été mise en... [Lire la suite]
Posté par marcspencer à 23:19 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
22 octobre 2009

A l'irlandaise

Après avoir savouré "L'étoile des mers" l'histoire d'un tueur embarqué sur un navire à destination de l'Amérique pendant la grande famine d'Irlande en 1847, je m'attendais à un roman dans le même style.Mais dans "A l'irlandaise" paru en 1998 sous le titre original "The salesman" et traduit de l'irlandais par Isabelle D. Philippe en 1999, Joseph O'Connor change complètement d'époque. Cependant, la toile de fond est toujours une page de l'histoire d'Irlande, celle marquée par les années de... [Lire la suite]
Posté par marcspencer à 23:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :